Mix en Orbite

Les Babtous International à la recherche de la perle rare


En attendant la prochaine soirée « Brise Tropicale » à Genève, le trio Les Babtous International se rendent à la Galicienne à Lausanne ce samedi 28 avril pour présenter les dernières sélections de vinyles afrobeats (mais pas que) et autres « edits exclusifs ».

C’est à l’adolescence qu’Amiral Disk, El Larchan et Didier Grosstête, amateurs de rap, se rencontrent. Au fil du temps, ils élargissent leurs horizons musicaux et partagent leurs différentes découvertes jazz, funk, hip hop, soul, rock, etc.

Pour Didier Grosstête, la découverte de la musique de Fela Kuti est une révélation. « Un ami m’avait offert son disque Zombie à l’époque. J’écoutais déjà beaucoup de reggae, mais ce genre musical, appelé afrobeat, m’a mis une véritable claque. Je n’avais jamais entendu de sonorités pareilles, il fallait que j’en découvre plus », dit-il à Vostok. Amiral Disk s’intéresse aux musiques caribéennes, en particulier celles des Antilles françaises, car elles ne laissent personne indifférent sur la piste de danse. Mais à l’heure de digger les sonorités afro-latines, le percussionniste Sabu de Puerto Rico et le batteur jazz Art Blakex sont deux de ses plus grandes influences.

Les Babtous International ne font pas que passer des vinyles rares et festifs. Dans l’équipe, El Larchan s’adonne à la production d’edits, c’est-à-dire qu’il donne une touche plus moderne à des morceaux d’époque. « C’est à travers ce travail de production que je me suis pris aux musiques dites « Tropicales » et à la culture Club », dit El Larchan, qui a grandi en écoutant de la musique latine.

Diggers infatigables, ils sont constamment à l’affût de trésors musicaux sur le net et chez les disquaires. Dernièrement, tous les trois ont eu le coup de cœur pour une compilation de Boogie-Synth Sud Africain des années 80. « En écoute dans le mix [pour Vostok] », ajoute-il. Leurs références : Superfly Records (Paris), Sofa Records (Lyon) et Tabato Records (Lisbonne).

Côté collaboration, le trio genevois a eu l’opportunité de jouer avec le producteur marseillais Déni-Shain dans le cadre d’une émission sur la radio parisienne Mellotron. Déni-Shain est à l’origine des compilations Space Echo : The Mistery Behind the Cosmic Sound of Cabo Verde Finally Revealed et Pop Makossa : The Invasive Dance Beat of Cameroon, toutes deux sorties sur le label Analog Africa.

Par ailleurs, Déni-Shain va sortir en mai, via son propre label Atangana records, un tube-Boogie haïtien très attendu par la communauté des dj’s et diggers. « Il cherche à dénicher, restituer et transmettre une musique métissée souvent inaccessible ou trop peu mise en valeur. Les premières sorties du label se concentreront sur les Caraïbes et notamment Haïti. La sortie se fera sous forme de « Maxi » avec le morceau original en Face A et un remix produit par Voilaaa en Face B », nous expliquent les Babtous International.

En plus de leur soirée « Brise Tropicale » à Genève, les Babtous International ont actuellement une résidence mensuelle au Bourg à Lausanne.

Voici leur mix pour Vostok :

Crédit photo de une : Les Babtous International

I Publié le 28 avril 2018 à 12:00

A lire aussi...
>> Les diplomates
>> DJ Vidy
>> Señor Gaviria

Reply

Leave a comment.