Litterature

Lapinot un monde un peu meilleur

 

Quatorze ans après l’avoir tué, Lewis Trondheim a choisi de ressusciter son personnage fétiche.

Lewis Trondheim ne s’étendra pas sur le retour à la vie de son personnage fétiche, Lapinot porte comme seul stigmate de sa mort passée un t-shirt noir orné d’une tête de mort.

Comme souvent pour Lapinot, c’est le hasard d’une rencontre anodine qui est le point de départ d’une grande aventure et les tracasseries du quotidien finissent par l’embarquer dans des intrigues aussi drôles que rocambolesques. Cette fois l’exubérance de Richard l’amène à faire la rencontre de Gaspard, un étrange personnage qui a le don de voir l’aura des autres et de percevoir leurs émanations psychiques : il est tout de suite frappé par la gentillesse de Lapinot et il sollicite son aide… Dans cette nouvelle aventure qui nous promet “Un monde un peu meilleur”, on suit Lewis Trondheim les yeux fermés et c’est bien là tout le plaisir du lecteur que de toujours se laisser prendre aux facéties de cet auteur malicieux qui s’amuse à vous regarder lire autant qu’il s’amuse lui-même à raconter.

Une chronique signée Pacôme.

 

Radio Vostok I Publié le 02 octobre 2017
Crédit photo de une : ©Lewis Trondheim, L’Association

A lire aussi…

 

>> Culottées 2
>> Steak it easy
>> Black medicine book

Reply

Leave a comment.