Musique

Hanni El Katib revient à l’état sauvage


Hanni, c’est une belle gueule, de jolis yeux de biche, des tatouages, une mèche folle qui lui tombe négligemment sur le front et une voix à faire pâmer les plus difficiles d’entre nous. Ne soyons pas faux cul, il est beau gosse.
 

D’origine palestinienne par son père et philippine par sa mère, Hanni El Khatib naît en 1981 à San Francisco, en Californie.
 

Figure montante de l’alternative, son rock garage diablement efficace vous prend aux tripes, brisant un à un les clichés qui l’entourent.
 

Hanni El Katib remet le couvert avec un quatrième album « Savage Times ». Sabrina nous en dit plus dans la Quotidienne.

 


 

Radio Vostok I Publié le 19 juillet 2017
Crédit photo de une : ©Hanni El Katib
 
 


 
 

A lire aussi…

 

>> Fat white family
>> Adieu Gary Cooper
>> Liminanas

Reply

Leave a comment.